Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Acide folique et prévention des anomalies du tube neural (ATN)

2008 - Mise à jour des renseignements - ASPC

La Société des obstétriciens et gynécologues du Canada et le programme Motherisk ont récemment publié une directive clinique commune sur la prise de suppléments vitaminiques contenant de l' acide folique en période préconceptionnelle, ce qui a soulevé des questions sur les recommandations de l'Agence de la Santé publique du Canada et Santé Canada à cet égard. La présente mise à jour vise à préciser les recommandations de l'Agence de la Santé publique du Canada en ce qui a trait à cette importante question.

Les femmes qui prennent un supplément vitaminique contenant de l'acide folique au stade de la préconception et au début de leur grossesse réduisent le risque que leur fœtus présente une anomalie du tube neural (ATN). En réponse à cette preuve scientifique, le gouvernement fédéral, qui reconnaît que certaines grossesses ne sont pas prévues, a pris des mesures pour aider les femmes en âge de procréer à augmenter leur consommation d'acide folique.

Suppléments vitaminiques

L'Agence de la Santé publique du Canada recommande à toutes les femmes susceptibles de devenir enceintes de prendre une multivitamine contenant 0,4 mg d'acide folique tous les jours. Elles devraient parler à un professionnel de la Santé, comme leur médecin ou leur pharmacien, pour connaître le supplément qui leur convient le mieux.

Les femmes qui tombent enceintes devraient demander conseil à leur professionnel de soins prénataux au sujet d' un supplément qui pourrait répondre à leurs besoins de nutriments additionnels (tel que le fer) pendant la grossesse.

Toutes les femmes devraient adopter un régime alimentaire sain et équilibré (tel que recommandé dans le Guide alimentaire canadien pour manger sainement), qui inclut de bonnes sources d'acide folique comme les légumes vert foncé, le maïs, les pois secs, les haricots, les lentilles, les oranges et le jus d'orange.

Certaines femmes sont davantage à risque de donner naissance à un enfant ayant des anomalies du tube neural. Parmi celles-ci, on compte celles qui ont des antécédents obstétricaux d'ATN et celles qui ont un proche parent atteint d'une ATN. En outre, les femmes épileptiques, obèses ou dont le diabète est mal contrôlé sont plus à risque. Les femmes dont la grossesse présente un risque élevé d'ATN devraient demander conseil à leur médecin quant aux mesures à prendre pour vivre une grossesse en Santé. Ces femmes pourraient avoir besoin de plus de 0,4 mg d'acide folique par jour.

Aucune femme ne devrait prendre une dose quotidienne d'acide folique de plus de 1 mg, sauf si recommandé par un médecin. Ceci lui permettra d'évaluer les niveaux de vitamine B12 et d'examiner d'autres questions, par exemple l'interaction possible avec d'autres médicaments.

Enrichissement obligatoire des aliments

Depuis 1998, le gouvernement du Canada exige que la farine blanche ainsi que la semoule de maïs et les pâtes enrichies vendues au Canada soient enrichies en acide folique. Des études montrent qu'il y a eu une importante baisse des taux d'ATN au Canada depuis l'entrée en vigueur de la stratégie d'enrichissement obligatoire. Par exemple, une étude réalisée dans sept provinces a permis d'observer une réduction de 46 % du taux global d'ATN, y compris les naissances vivantes, les morts feotales et les grossesses interrompues à cause d'une ATN.

Où en sommes-nous à l'heure actuelle?

La diminution des taux d'ATN au Canada constitue une formidable réussite sur le plan de la Santé publique. La stratégie d'enrichissement des aliments est en place et, selon l'Enquête sur l'expérience de la maternité 2006 de l'Agence de la Santé publique du Canada, 58 % des Canadiennes avaient pris des multivitamines contenant de l'acide folique dans les trois mois précédant leur grossesse. Nous continuons d'encourager toutes les femmes susceptibles de devenir enceintes à prendre quotidiennement un supplément, selon les recommandations susmentionnées. Nous ne conseillons pas de prendre plus d'une multivitamine par jour, car certaines vitamines peuvent être toxiques si elles sont consommées en trop grande quantité.

On a laissé entendre que le gouvernement fédéral songeait à augmenter les niveaux d'enrichissement obligatoire. Pour l'instant, il n'existe pas de fortes indications que des niveaux plus élevés d'enrichissement des aliments en acide folique se traduiront par une baisse encore plus marquée des taux d'ATN ou par une baisse des taux d'autres malformations congénitales. Les risques possibles associés à des niveaux plus élevés d'enrichissement doivent être pris en compte. Par conséquent, il est plus prudent de ne pas modifier les niveaux d'enrichissement actuels.

Il est tout de même important pour le milieu de la recherche d'étudier davantage cet aspect. Il faudra aussi étudier davantage les effets de l'acide folique et des multivitamines sur les taux d'autres malformations congénitales, compte tenu de la stratégie d'enrichissement des aliments déjà en œuvre.