Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

Régions actuellement affectées par l'influenza aviaire (H5N1)

Infection humaine causée par les virus de l'influenza aviaire H5N1

L'infection humaine causée par les virus H5N1 demeure un événement plutôt rare. Un contact direct avec la volaille infectée ou des surfaces/objets contaminés par les excréments est présentement considéré comme la principale voie de transmission de l'infection humaine. L'exposition est la plus probable lors de l'abattage, le déplumage, le dépeçage et la préparation de la volaille pour la consommation.

Il n'existe aucune évidence suggérant que le virus de l'influenza aviaire puisse être transmis par la consommation de volaille et des produits de volaille lorsqu'on respecte les précautions normales reliées à la conservation, la manipulation et la préparation des aliments. Les températures à l'intérieur des poulets entiers devraient atteindre 85°C et pour les morceaux de poulet, une température de 74°C; les œufs devraient être cuits jusqu'à ce que le jaune ne coule plus.

Pour les lignes directrices concernant la préparation de la volaille, veuillez consulter le site suivant : Grippe aviaire et la volailleSite externe .

Le Tableau 1 présenté ci-dessous est une liste à jour des pays touchés par la présence d'influenza aviaire H5N1.

La présence de la souche asiatique du virus de l'influenza aviaire H5N1 chez les oiseaux sauvages et chez la volaille a été confirmée dans plusieurs pays des régions suivantes: de l'Asie, de l'Europe, de l'Afrique et du Moyen Orient. Même si ceci démontre la propagation géographique rapide et continue du virus, l'information reçue à ce jour nous montre que le plus grand risque chez les humains survient lorsque le virus s'installe dans les petites basses-cours familiales favorisant ainsi les possibilités continues de contact aux humains, de risque d'exposition et de manifestation de l'infection. A ce jour, presque tous les cas humains ont été liés à un contact étroit avec des volailles domestiques infectées. En tant que précaution de base, il faudrait toujours éviter le contact non nécessaire avec la volaille domestique et les oiseaux sauvages.

Le Tableau 2 et le Tableau 3 présentés ci-dessous sont une liste à jour des pays touchés par la présence d'influenza aviaire H5N1 chez les volailles et les oiseaux sauvages. Ces tableaux comportent seulement les pays qui signalent officiellement l'activité de l'influenza aviaire H5N1 à l'Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE) et ne représente pas nécessairement tous les pays aux prises avec une activité chez les volailles et les oiseaux sauvages. À la lecture de ces tableaux, veuillez prendre en considération que certains pays n'ont pas encore signalé d'éclosions chez les volailles ou les oiseaux sauvages mais ont signalé les cas humains d'infection, ce qui implique qu'il existe un risque d'infection suite à l'exposition aux volailles et aux oiseaux sauvages dans certaines régions même si l'on ne retrouve pas ces pays dans les tableaux ci-dessous.

Les tableaux 2 et 3 ci-dessous comportent l'information pour la période du 1er septembre 2010 à ce jour.

Pour de plus amples renseignements sur l'activité de l'influenza aviaire H5N1 chez les volailles et les oiseaux sauvages, veuillez consulter le site Web suivant :

Tableau 1 : Nombre de cas humains (décès) de l'influenza A/H5N1 confirmés en laboratoire signalés par l'OMS1 (Mise à jour : 2014-06-27)
Pays Total cumulatif
des cas (décès)
(2003 à ce jour)
Cas les plus récents (décès)
(1er septembre 2013 à ce jour)
Date d'apparition des symptômes la plus récente (ou date d'admission à l'hôpital)
  1. Cumulative number of confirmed human cases for avian influenza A(H5N1) reported to WHO, 2003-2012Site externe (en anglais seulement)
Azerbaijan 8 (5) 0 (0) 2006-03-11
Bangladesh 7 (1) 0 (0) 2013-02-11
Cambodge 56 (37) 17 (8) 2014-03-14
Canada 1 (1) 1 (1) 2013-12-27
Chine 45 (30) 0 (0) 2014-02-17
Djibouti 1 (0) 0 (0) 2006-04-23
Égypte 176 (63) 3 (0) 2014-06-15
Indonésie 197 (165) 4 (4) 2014-06-01
Irak 3 (2) 0 (0) 2006-03-15
RDP lao 2 (2) 0 (0) 2007-02-26
Myanmar 1 (0) 0 (0) 2007-11-21
Nigeria 1 (1) 0 (0) 2007-01-16
Pakistan 3 (1) 0 (0) 2007-11-21
Thaïland 25 (17) 0 (0) 2006-07-24
Turquie 12 (4) 0 (0) 2006-01-05
Viêt-Nam 126 (63) 2 (2) 2014-01-22
Total 667 (393) 32 (16) 2014-06-15
Tableau 2 : Activité de l'influenza aviaire hautement pathogène chez les volailles
confirmée par l'OIE1
Mise à jour : 2014-05-05
Pays2 Date des éclosions Nombre total d'éclosions
(du 1er septembre 2013
à ce jour3)
Premières Plus récentes

1. OIE: Bureau international des épizooties (Organisation mondiale de la santé animaleLien externe)

2. Le regroupement des pays est basé sur le Programme des Nations Unies pour l'environnement Site externe

3. L'activité mensuelle de l'influenza aviaire hautement pathogène chez les volailles, selon le pays, telle que confirmée par l'OIE.

Asie et le Pacifique
Japon 2009-04-01 2014-04-11 1
Viêt Nam 2006-12-07 2014-03-18 39
Corée (Rép. de) 2010-11-29 2014-04-10 19
Népal 2010-10-25 2014-02-13 150
Hong Kong 2010-03-26 2012-06-25 0
Bangladesh 2007-02-05 2012-12-17 0
Birmanie 2010-03-26 2012-03-05 0
Cambodge 2010-01-10 2014-03-18 5
Inde 2010-06-02 2013-07-30 0
Chine (Rép. Populaire de) 2010-05-25 2014-03-15 7
Indonésie 2007-06-01 2011-04-06 0
Bhutan 2010-03-25 2013-01-14 0
RDP lao 12/-/2008 2014-03-13 1
Asie de l'Ouest (Moyen Orient)
Territoires Palestiniens autonomes 2006-04-19 2011-02-27 0
Israël 2010-02-01 2012-03-13 0
Iran 2008-08-03 2011-10-17 0
Europe
Italie 2013-08-10 2013-09-04 2
Afrique
Égypte 2006-02-17 2010-12-30 0
Afrique du Sud 2006-07-01 2012-06-11 0
Libye   2014-03-04 1
Amériques
Mexique 1995-06-01 2013-09-19 2
Océanie
Australie 1997-11-01 2013-10-08 2

Tableau 3 : Activité de l'influenza aviaire hautement pathogène chez les oiseaux sauvages confirmée par l'OIE1 Mise à jour : 2014-05-05 *
Pays 2 Date des éclosions Nombre total d'éclosions
du 1er septembre 2013 à ce jour3
Premières Plus récentes

1. OIE: Bureau international des épizooties (Organisation mondiale de la santé animaleSite externe )

2. Le regroupement des pays est basé sur le Programme des Nations Unies pour l'environnementSite externe

3. L'activité mensuelle de l'influenza aviaire hautement pathogène chez les volailles, selon le pays, telle que confirmée par l'OIE.

* Pour se conformer à la nouvelle façon de rapporter les épidémies adoptées par l'OMS, les épidémies rapportées à l'OIE du 30-31 août sont inclues dans le rapport du mois de septembre.

Asie et le Pacifique
Corée (Rép. de) 2010-11-29 2010-12-30 0
Japon 2009-04-01 2011-03-25 0
Hong Kong 2010-03-26 2013-01-25 0
Mongolie 2010-06-14 2011-04-05 0
Inde 2011-11-30 2014-01-31 1
Cambodge 2010-01-10 2011-07-13 0
Asie de l'Ouest (Moyen Orient)
Israël 2010-02-01 2011-04-06 0
Europe
Danemark 2006-06-01 2012-12-14 0
Afrique
Amériques
Mexique 1995-06-01 2012-09-28 0

Recommandations de l'ASPC pour les professionnels de la santé publique

On conseille aux professionnels de la santé de consulter les Ministères provinciaux et territoriaux de la Santé pour des recommandations spécifiques concernant les activités de surveillance et de santé publique.

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) continue de surveiller la situation de l'influenza aviaire à l'échelle mondiale et elle transmettra des recommandations et des renseignements aux provinces et aux territoires dès qu'elle disposera de nouveaux renseignements officiels.

RECOMMENDATIONS DE L'ASPC :

  1. On conseille aux autorités de santé publique du Canada de maintenir une vigilance afin de reconnaître, de signaler et d'enquêter rapidement sur les patients souffrant d'infections respiratoires sévères (IRS) ou de syndrome grippal sévère (SG)*.
  2. On conseille aux fournisseurs de soins de santé de première ligne dans les hôpitaux d'être aux aguets pour des patients souffrant de IRS ou de SG sévère :

 PENSER – DIRE – TESTER de façon adéquate

  • PENSER
    • Demander s'il y a eu voyage
    • Mettre en place les pratiques exemplaires pour le triage, le contrôle de l'infection et la gestion des patients tel que recommandé
  • DIRE
    • Consulter les autorités locales de santé publique pour de l'aide si des patients souffrant de IRS ou de SG sévère se présentent avec les informations suivantes :
      • Voyage récent ou contact avec des voyageurs des régions affectées par une activité de l'influenza H5N1 chez les humains ou la volaille domestique.
  • TESTER
    • Consulter les autorités locales de santé publique pour les directives des tests appropriés, les procédures recommandées et la priorité des enquêtes sur l'influenza aviaire H5N1 SI l'historique d'une exposition importante a été établie, ce qui pourrait inclure : 
      • Contact rapproché (1 mètre ou moins, soit à distance de contact direct) avec un cas de H5N1 humain confirmé

        OU
      • Contact rapproché avec de la volaille domestique ou des oiseaux sauvages malades ou morts.

Pour plus de détails sur le contexte et les recommandations sur la surveillance des IRS dans les hôpitaux, veuillez consulter les autorités de la santé locales ou provinciales/territoriales. Consultez également le site de l'Agence de la Santé publique du Canada pour les professionnels de la santé au : Infections respiratoires émergentes.


  • * Le syndrome grippal (SG) affectant la population en général, définition nationale de cas du programme Surveillance de l'influenza : apparition soudaine d'une maladie respiratoire avec fièvre et toux accompagnée d'un ou de plusieurs des symptômes suivants - mal de gorge, arthralgie, myalgie ou prostration - qui pourraient être attribuables au virus de l'influenza. Chez les enfants de < 5 ans, des symptômes gastro-intestinaux peuvent également se manifester. Chez les patients de < 5 ans ou de > 65 ans, il est possible que la fièvre ne soit pas très importante.

    Le SG sévère peut comprendre des complications telles que : la pneumonie, le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA), l'encéphalite et d'autres complications sévères et constituant un danger de mort nécessitant l'hospitalisation ou se soldant par la mort d'individus autrement sains.