Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

Système canadien de surveillance des effets secondaires suivant l'immunisation

Le Système canadien de surveillance des effets secondaires suivant l'immunisation (SCSESSI) est un système fédéral-provincial-territorial de surveillance post-commercialisation de la sécurité des vaccins en santé publique. SCSESSI a pour objectifs de :

  1. Surveiller continuellement l'innocuité des vaccins commercialisés au Canada;
  2. Détecter les hausses de fréquence ou de gravité des réactions liées aux vaccins précédemment décelées;
  3. Cerner les effets secondaires précédemment inconnus de l'immunisation qui pourraient être liés aux vaccins (effets secondaires imprévus suivant l'immunisation);
  4. Déterminer les secteurs où des études ou des enquêtes plus approfondies s'avèrent nécessaires;
  5. Fournir de l'information opportune sur les profils de déclaration des effets secondaires suivant l'immunisation visant les vaccins commercialisés au Canada pouvant éclairer les décisions relatives à l'immunisation.

Chaîne de déclaration en santé publique pour les effets secondaires suivant l'immunisation au SCSESSI

Le diagramme ci-dessous illustre comment les déclarations des effets secondaires suivant l'immunisation passent du point d'origine (sujet vacciné) à l'Agence de la santé publique du Canada (l'Agence). Le SCSESSI comporte  des processus de déclaration des effets secondaires suivant l'immunisation spontanés, améliorés et actifs qui sont définis plus en détail ci-dessous. Plus de 90 % des déclarations au SCSESSI sont soumises par les autorités provinciales et territoriales en matière de santé publique, qui, pour leur part, les reçoivent des bureaux locaux de santé publique et des autorités fédérales qui offrent les vaccins au sein de leur territoire de compétence (y compris la Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits, le Service correctionnel du Canada et la Gendarmerie royale du Canada). La plupart de ces rapports sont générés par les infirmières, les médecins et les pharmaciens qui fournissent les vaccins recommandés ou qui soignent les personnes souffrant d'effets secondaires suivant l'immunisation. Le ministère de la Défense nationale et les Forces canadiennes signale directement les effets secondaires suivant l'immunisation à l'Agence. À de rares occasions, les effets secondaires suivant l'immunisation sont soumis à l'Agence directement par les médecins, les pharmaciens, les cliniques de médecine en santé-voyage et le grand public.

Les détenteurs d'une autorisation de mise sur le marché (c'est-à-dire l'industrie pharmaceutique) déclaraient des effets secondaires graves ainsi que des effets secondaires imprévus (graves et non graves) directement à Santé Canada; certains détenteurs d'une autorisation de mise sur le marché continuent également d'envoyer des déclarations à l'Agence sur une base volontaire.

Le Canada a aussi déployé dans des hôpitaux pédiatriques un réseau de surveillance active de certains effets secondaires graves suivant l'immunisation, y compris les convulsions fébriles, d'autres événements secondaires neurologiques, la thrombocytopénie, les réactions graves au site de vaccination et l'intussusception. Ce réseau, connu sous le nom d'IMPACT (Programme canadien de surveillance active de l'immunisation), comprend 12 hôpitaux pédiatriques à l'échelle du Canada qui, ensemble, représentent plus de 90 % de toutes les admissions de soins tertiaires pédiatriques au pays. À chaque centre IMPACT, une infirmière contrôleuse utilise plusieurs méthodes pour déterminer les admissions à l'hôpital liées aux effets secondaires précis. Elle établit aussi si ces effets suivent l'immunisation et, par conséquent, doivent être signalés. Chaque centre IMPACT transmet directement les rapports à l'Agence afin d'assurer l'identification rapide des effets secondaires graves, et le même rapport est envoyé aux autorités de santé publique de la province ou du territoire ou au bureau local de santé publique, selon la pratique courante de la province ou du territoire. Comme chaque rapport se voit attribuer un numéro d'identification unique d'IMPACT, ce dernier n'est entré qu'une seule fois dans le SCSESSI.

Figure 1 : Chaîne de déclaration en santé publique pour les effets secondaires suivant l'immunisation au Système canadien de surveillance des effets secondaires suivant l'immunisation (SCSESSI)

Èquivalent textuel - Figure 1

Agrandir la Figure 1

Le processus de déclaration d'effets secondaires suivant l'immunisation illustré dans le diagramme permet de prendre des mesures à chaque étape en cours de processus.

  • La gestion des effets secondaires suivant l'immunisation, y compris, au besoin, une enquête pour déterminer la cause possible, est habituellement assurée par le vaccinateur ou le fournisseur de soins de santé ayant soumis la déclaration.
  • Les mesures de santé publique individuelles, notamment les conseils sur les futures immunisations, sont prises par le bureau de santé publique ou le vaccinateur.
  • Les autorités sanitaires fédérales, provinciales et territoriales recueillent les déclarations d'effets secondaires suivant l'immunisation dans le cadre de l'évaluation continue de leurs programmes d'immunisation. À l'échelle de la population, les mesures de santé publique liées aux déclarations d'effets secondaires suivant l'immunisation pourraient comprendre des changements dans la politique du programme d'immunisation.
  • L'Agence rassemble les déclarations d'effets secondaires suivant l'immunisation dans la base de données canadienne sur les effets secondaires suivant l'immunisation aux fins de l'analyse de la détection de signes et de déclaration.
  • L'Agence partage les données sur les effets secondaires suivant l'immunisation avec Santé CanadaLien externe pour mettre sur pied une mesure de réglementation liée aux vaccins offerts au Canada.

Publications et rapports sur les données du SCSESSI

Rapports trimestriels sur les effets secondaires suivant l'immunisation (ESSI)

Rapports sur l'innocuité des vaccins publiés précédemment

Résumés des effets secondaires suivant l'immunisation pour les vaccins administrés au cours de périodes précises

  • Rapport national sur l'immunisation au Canada : Chapitre 5-Innocuité des vaccins : surveillance des effets secondaires suivant l'immunisation. (avec tendances de 1992 à 2004 [archivé])
  • 1998 National Report (interim) on Immunization Vaccine Safety Issues and Surveillance (déclarations de 1998 ainsi que les tendances de 1993 à 1997). Publié dans le Canadian Paediatric Society de juillet-août 1999, vol. 4, supplément C
  • Canadian Report on Immunization: Update on Vaccine Safety Issues and Surveillance, publié dans le Canadian Paediatric Society de mars-avril 1998, vol. 3, supplément B
  • Rapport sur l'immunisation au Canada, 1996 : Surveillance des incidents indésirables associés au moment de l'administration du vaccin (archivé) RMTC 1997 vol. 23S4Lien externe
  • Effets secondaires reliés dans le temps à des vaccins – rapport de 1992. (archivé) RMTC 1995 vol. 21-13:117-128. (Document PDF)Lien externe
  • Effets secondaires reliés dans le temps à des vaccins – rapport de 1991 RMTC 1993; 19:168-78 (non disponible en ligne)
  • Effets secondaires reliés dans le temps à des vaccins – rapport de 1990 Canadian Family Physician, 1993; 39:1907-13

Rapports sur des vaccins précis

  • Serious adverse events associated with Bacille Calmette-Guérin vaccine in Canada. Pediatric Infectious Disease Journal 2005; 24:538-541.
  • Effets secondaires associés au vaccin antigrippal : résultats de la surveillance passive, Canada 2001-2002. (archivé) RMTC déc. 2002; vol. 28-23:189-196Lien externe
  • Analyse des réactions indésirables déclarées à la suite de la vaccination contre la fièvre jaune – Canada, 1987-2000. (archivé) RMTC janv. 2002; vol. 28-2:9-15Lien externe.

Rapports sur des effets secondaires précis

  • Syndrome oculo-respiratoire après la vaccination antigrippale : examen des données de surveillance post-commercialisation pendant quatre saisons grippales au Canada. (archivé) RMTC 2005; vol. 31-21:217-225Lien externe Syndrome oculo-respiratoire associé au vaccin antigrippal : Canada, octobre-novembre 2000 (rapport préliminaire) (archivé) RMTC 2000; vol. 26-23:201.Lien externe

Publications d'IMPACT sur la sécurité des vaccins (Document PDF)Lien externe

Pour obtenir un exemplaire de ces rapports, communiquez par courriel à l'adresse caefi@phac-aspc.gc.ca.