Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

Fiche de renseignements

Investissement dans la prévention des blessures dans les sports et les loisirs chez les enfants et les jeunes

Communiqué : Le gouvernement Harper investit dans la prévention des blessures dans les sports et les loisirs - Initiative pour s’attaquer aux risques de traumatisme crânien dans les sports chez les enfants et les jeunes

Question

  • Les blessures non intentionnelles sont la plus grande menace pour la santé des enfants et des jeunes au Canada.
  • Plus de 40 % des blessures subies par les enfants et les jeunes qui sont traitées aux urgences sont associées aux sports et aux loisirs :
    • 30 % sont des enfants âgés de 5 à 9 ans;
    • 68 % sont des enfants âgés de 10 à 14 ans;
    • 55 % sont des jeunes âgés de 15 à 19 ans.
  • Plus de 40 % des blessures à la tête chez les enfants et les jeunes âgés de 10 à 19 ans qui sont traitées aux urgences se sont produites lors de la pratique de sports ou de loisirs.
  • On estime à 5,1 milliards de dollars par année les coûts directs et indirects des soins de santé associés aux blessures chez les enfants et les jeunes.
  • Les familles canadiennes et le gouvernement du Canada sont de plus en plus préoccupés par les blessures associées aux sports et aux loisirs, particulièrement les commotions.
  • La plupart des blessures accidentelles sont prévisibles et évitables.

Un investissement en vue de garder les enfants actifs et en sécurité

  • Le gouvernement du Canada veut que les enfants et les jeunes du pays soient plus actifs et qu’ils profitent de leurs sports et de leurs loisirs préférés tout en accordant plus d’importance à la sécurité.
  • Dans le discours du Trône de 2010, le gouvernement Canada s’est engagé à travailler avec des organisations non gouvernementales pour s’attaquer à la question des blessures chez les enfants.
  • Le gouvernement du Canada investit cinq millions de dollars sur deux ans pour appuyer des activités communautaires qui amènent les Canadiens à faire des choix sûrs.
  • Au cours des deux prochaines années, nous travaillerons avec des organisations non gouvernementales pour augmenter la sensibilisation au risque de blessures dans les sports et les loisirs et pour mieux les comprendre, ainsi que pour encourager la prudence en vue de prévenir les blessures.
  • Ce nouvel investissement sera axé sur les blessures graves comme les commotions, les noyades et les fractures dans des activités à participation élevée comme le hockey et les sports sur neige, le vélo, la natation et les sports aquatiques.