Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

Niveaux de risque

Les conditions rencontrées dans d’autres pays peuvent être différentes de celles du Canada et peuvent avoir des conséquences sur la santé des voyageurs canadiens. Par exemple :

  • les normes d’hygiène ne sont pas nécessairement les mêmes;
  • il est parfois impossible d’avoir accès à des aliments et à de l’eau salubres; ou
  • les conditions climatiques ou environnementales peuvent favoriser la présence de certaines maladies qui sont absentes (ou rares) au Canada.

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) cherche activement à identifier et à évaluer les informations concernant les risques pour la santé, qu’ils soient nouveaux, inhabituels ou d’évolution rapide. Au besoin, l'ASPC émet des conseils de santé aux voyageurs afin de faire ressortir les risques potentiels pour la population et les voyageurs canadiens et de recommander les mesures à prendre pour réduire ces risques.

Il y a quatre niveaux de risque :

Au niveau 1, il est recommandé dans les conseils de santé aux voyageurs de prendre les précautions sanitaires habituelles en voyage. On rappellera aux voyageurs, par exemple, de recevoir les vaccins systématiquement recommandés, on soulignera l’importance du lavage des mains ou l’on recommandera des mesures de protection pour éviter les piqûres de moustiques.
Au niveau 2, il est recommandé dans les conseils de santé aux voyageurs de prendre des précautions sanitaires spéciales, p. ex. recevoir des vaccins supplémentaires. On diffusera ce type de conseils de niveau 2 si une région géographique restreinte est touchée par une éclosion, si une nouvelle maladie survient dans la région ou s’il y a un changement de la configuration actuelle de la maladie.
Au niveau 3, il est recommandé dans les conseils de santé aux voyageurs d’éviter tout voyage non essentiel dans le but de protéger la santé de la population et des voyageurs canadiens. Les voyageurs sont informés des précautions particulières à prendre lorsqu’ils visitent une région donnée et de ce qu’ils doivent faire s’ils tombent malades durant ou après le voyage. On diffusera ce type de conseils de niveau 3 si une vaste région géographique est touchée par une éclosion de grande envergure, si le voyageur est exposé à un risque accru et s’il risque davantage de transmettre la maladie à d’autres groupes, y compris à la population canadienne.
Au niveau 4, on recommande aux voyageurs d’éviter tout voyage dans le but de protéger la santé de l’ensemble de la population du Canada. On diffusera ce type de conseils de niveau 4 s’il existe un risque accru de transmettre la maladie à l’ensemble de la population, indépendamment des mesures prises pendant le voyage. Le fait d’éviter tout voyage limitera la propagation de la maladie au Canada et à l’échelle mondiale.